X

Gemma BELLINCIONI (1864 / 1950)

Gemma Bellincioni

icone

Gemma Bellincioni (née à Como, Italie) débute dans l'art lyrique en 1880.
 Elle est notamment réputée pour avoir créé en 1890 le rôle de Santuzza dans le célèbre opéra italien «Cavalleria Rusticana» et pour avoir été une des premières cantatrices associées au vérisme.

Elle débute à l'écran en 1916 en étant la star de «Suor Teresa d'Ugo Falena».
 Très vite, elle ne se contente pas d'être uniquement actrice et se lance, dès 1917, dans la mise en scène, une activité qu'elle exercera jusqu'en 1922.

Elle fonde en outre sa propre maison de production, la "Gemma Films", rebaptisée "Biancagemma Films" en 1918.

Elle est alors la réalisatrice et la vedette de «Donna Lisa» (1917), «Vita traviata» (1918), «La baronessa Daria» (1918), «Il prezzo della felicita» (1918), «Misterio o follia ?» (1919) et «Giovanna I d'Angio, regina di Napoli» (1920).

Elle met également en scène plusieurs films dans lesquels, tout en se réservant la plupart du temps un rôle, elle offre la place de protagoniste à sa fille, Bianco Stagno Bellincioni («Satanica» (1919), «Tatiana la danzatrice polacca» (1921), «La principessa d'azzuro» (1922),…).

Marlène Pilaete