X

Jarmila NOVOTNA (1907 / 1994)

Jarmila Novotna

icone

Jarmila Novotna (née à Prague, Tchécoslovaquie) fait ses débuts de cantatrice dans son pays natal en 1925.
 La même année, elle fait sa première apparition à l'écran dans un film tchèque.

Dès la fin des années 20, sa carrière sur scène s'internationalise et elle se produit à Vérone ou encore à Berlin, où elle s'installe.

Elle revient au cinéma au début des années 30 et est la vedette de trois films allemands, «Der Bettelstudent» (1931), «Die verkaufte Braut» (1932) et «Die Nacht der grossen Liebe» (1933).
 On la revoit en outre dans une production tchèque, «Skrivanci pisen» (1933).

La montée du nazisme la pousse à quitter l'Allemagne et à prendre le chemin de l'Autriche où sa filmographie s'enrichit de «Frasquita» (1934) et «Der Kosack und der Nachtigall» (1935).

Elle décide ensuite de partir en Angleterre où elle tourne «The Last Waltz» (1936) et sa version française «La dernière valse» (1936).

En 1939, elle part pour New York et, l'année suivante, signe avec le Metropolitan Opera, dont elle devient une des principales étoiles et où elle connaîtra de longues années de succès.

Au grand écran, elle tient encore un rôle dramatique dans «The Search» (1948) et est une des interprètes de «The Great Caruso» (1951).

Marlène Pilaete