X

Elizabeth ALLAN (1908 / 1990)

Elizabeth Allan

icone

Après s'être révélée au théâtre, Elizabeth Allan (née à Skegness, Grande-Bretagne) débute à l'écran en 1931 et devient rapidement une vedette du cinéma anglais.
 Elle est alors l'interprète de, entre autres, «Alibi» (1931), «Chin Chin Chinaman» (1931), «The Lodger» (1932), «Insult» (1932), «The Shadow» (1933), «The Lost Chord» (1933),…

Elle part ensuite aux Etats-Unis où on peut la voir dans, notamment, «The Solitaire Man» (1933), «Ace of Aces» (1933), «The Mystery of Mr X» (1934), «David Copperfield» (1935), «Mark of the Vampire» (1935), «A Tale of Two Cities» (1935), «The Soldier and the Lady» (1937), «Slave Ship» (1937),…

Déçue par Hollywood, elle décide, à la fin des années 30, de rentrer en Angleterre, où elle poursuit sa carrière avec des films comme «Dangerous Medicine» (1938), «The Girl Who Forgot» (1939), «The Great Mr Handel» (1942), «He Snoops to Conquer» (1944),…

Après 1945, un certain déclin se fait sentir et elle ne tient plus que des seconds rôles dans «That Dangerous Age» (1949) et «No Highway» (1951).

Dans le début des années 50, elle connaît un regain de popularité grâce à des émissions de télévision et, en 1952, elle est élue personnalité féminine de l'année du petit écran britannique.
 Les producteurs de cinéma ne restent pas impassibles face à ce succès et, de 1952 à 1958, elle retrouve des rôles importants dans six films, parmi lesquels «The Heart of the Matter» (1953), aux côtés de Trevor Howard.

Marlène Pilaete