X

CAPUCINE (1928 / 1990)

Capucine

icone

Capucine (née à Saint-Raphaël, France) débute à l'écran en 1949.

Durant une dizaine d'années, ses apparitions cinématographiques sont rares et de peu d'importance.
 C'est alors comme mannequin de haute-couture qu'elle se fait un nom.

A la fin des années 50, elle part aux Etats-Unis, où elle est lancée comme vedette dans «Song Without End» (1960).
 On la retrouve ensuite à l'affiche d'autres productions en langue anglaise, tournées pour le cinéma américain ou britannique : «North to Alaska» (1960), «A Walk on the Wild Side» (1962), «The Lion» (1962), «The Pink Panther» (1963), «The Seventh Dawn» (1964), «What's New Pussycat ?» (1965) et «The Honeypot» (1967).
 Elle tourne également plusieurs films en Italie, parmi lesquels «Le fate» (1966) ou encore «Satyricon» (1969).
 Elle est en outre la partenaire de Curd Jürgens dans la co-production franco-italienne «Le triomphe de Michel Strogoff» (1961) et est l'interprète de «Las crueles» (1968) en Espagne.

Sa grande période s'achève dès le début des années 70. Elle continue néanmoins sa carrière, principalement en Europe et généralement dans des rôles plus secondaires.

On peut encore la voir dans, entre autres, «L'incorrigible» (1975), «Rittrato di borghesia in nero» (1977), «Balles perdues» (1983), «Le foto di Gioia» (1987),…

Elle se suicide en 1990 en se jetant du huitième étage d'un immeuble.

Marlène Pilaete