X

Anne BANCROFT (1931 / 2005)

Anne Bancroft

icone

Après avoir été remarquée à la télévision, Anne Bancroft (née à New York, Etats-Unis) débute à l'écran en 1952 et devient rapidement une vedette de second plan.
 Elle est alors l'interprète de, entre autres, «The Kid from Left Field» (1953), «Gorilla at Large» (1954), «A Life in the Balance» (1955), «The Naked Street» (1955), «Walk the Proud Land» (1956), «Nightfall» (1957), «The Girl in Black Stockings» (1957), «The Restless Breed» (1957),…

Déçue par Hollywood, elle se tourne en 1958 vers la scène, où elle connaît une consécration bien méritée.

Elle fait son retour au Septième Art dans «The Miracle Worker» (1962), une adaptation d'un de ses grands succès théâtraux, qui lui permet de remporter l'Oscar de la meilleure actrice.

Elle tourne ensuite «The Pumpkin Eater» (1964), réalisé en Angleterre, «The Slender Thread» (1965), «Seven Women» (1966) et «The Graduate» (1967).

Après quelques années d'éloignement, elle recommence à travailler au cinéma dès 1972.
 On peut alors la voir dans, notamment, «Winston» (1972), «The Prisoner of Second Avenue» (1975), «The Turning Point» (1977), «The Elephant Man» (1980), «Agnes of God» (1985), «Torch Song Trilogy» (1988), «Point of No Return» (1993), «Home for the Holidays» (1995), «Keeping the Faith» (2000),…
 Elle est en outre la réalisatrice de «Fatso» (1980), dans lequel elle joue également.

Dans «To Be or Not to Be» (1983), elle est la partenaire de son époux, Mel Brooks, et celui-ci lui réserve des apparitions dans deux films qu'il met en scène, «Silent Movie» (1976) et «Dracula : Dead and Loving It» (1995).

Marlène Pilaete