X

Sheree NORTH (1932 ? 1933 ? / 2005)

Sheree North

icone

Sheree North (née à Los Angeles, Etats-Unis) est attirée très tôt par l'univers du show-business et, à l'âge de dix ans, elle réussit, en se vieillissant de plusieurs années, à participer à des spectacles organisés pour soutenir le moral des soldats.

Dans la seconde moitié des années 40, elle se lance complètement dans la vie d'artiste et se produit sur scène comme danseuse, notamment dans des night-clubs.

Élargissant ses horizons, elle apparaît très fugacement dans un film de la M.G.M. en 1951.
 En 1953, elle se fait remarquer à Broadway dans la comédie musicale «Hazel Flagg» et, plus tard, elle est une des interprètes, à la Paramount, de l'adaptation cinématographique de celle-ci, «Living It Up» (1954).

En février 1954, elle est engagée par la 20th Century Fox, qui la considère comme une concurrente potentielle de Marilyn Monroe.
 Toujours en 1954, le grand public apprend que, quelques années auparavant, elle avait tourné quelques courts-métrages considérés comme osés pour l'époque. La jeune femme y exécutait des danses suggestives, destinées à éveiller les sens de spectateurs masculins avertis. Comme Marilyn l'avait fait avant elle lors de l'affaire du calendrier, Sheree North reconnaît la vérité et sa carrière n'en subit aucune retombée défavorable.

Durant son parcours de vedette à la Fox, elle est l'interprète de sept productions : «How to be Very, Very Popular» (1955), «The Lieutenant Wore Skirts» (1956), «The Best Things in Life Are Free» (1956), «The Way to the Gold» (1957), «No Down Payment» (1957), «In Love and War» (1958) et «Mardi Gras» (1958).

Après la fin de son contrat, elle est absente du grand écran durant quelques années.
 Elle y fait son retour dans le rôle féminin principal d'une série B de science-fiction, «Destination Inner Space» (1966) et, par la suite, elle tourne encore, jusqu'en 1998, dix-sept autres films, principalement dans des rôles secondaires.
 On peut ainsi à nouveau l'apprécier dans, entre autres, «Madigan» (1968), «The Organization» (1971), «Charley Varrick» (1973), «Breakout» (1975), «Maniac Cop» (1988), «Defenseless» (1991),…

Cependant, le cinéma n'est qu'une des facettes de son activité professionnelle. Elle se produit en effet sur les planches (notamment dans la comédie musicale «I Can Get It for You Wholesale» en 1962) et apparaît dans de nombreux téléfilms et séries télévisées, parmi lesquelles «Les incorruptibles», «Mannix», «Cannon», «Kung Fu», «Kojak», «L'île fantastique», «Seinfeld»,…

Marlène Pilaete