X

Kay WALSH (1911 / 2005)

Kay Walsh

icone

Kay Walsh (née à Londres, Grande-Bretagne) débute à l'écran en 1934.
 Sa carrière progresse d'année en année et elle est notamment la partenaire du populaire comique George Formby dans «Keep Fit» (1937) et «I See Ice» (1938).

A la fin des années 30, elle devient une vedette et elle est l'interprète de, entre autres, «The Mind of Mr Reeder» (1939), «The Missing People» (1939), «All at Sea» (1939), «The Second Mr Bush» (1940),…

De 1940 à 1949, elle est l'épouse de David Lean et ralentit son activité.
 On ne la voit alors que dans cinq films. Trois d'entre eux sont mis en scène par son mari : «In Which We Serve» (1942) qu'il co-réalise avec Noel Coward, «This Happy Breed» (1944) et «Oliver Twist» (1948). Les deux autres sont «The October Man» (1947) et «Vice Versa» (1948).

L'actrice seconde aussi son époux dans son travail. Ainsi, lorsqu'il adapte le roman «Great Expectations» à l'écran en 1946, c'est Kay Walsh qui en écrit la scène finale.
 C'est également à elle que l'on doit la scène d'ouverture d' «Oliver Twist» (1948).

Après son divorce, elle recommence à tourner régulièrement et, jusqu'au début des années 70, tient premiers et seconds rôles dans une trentaine de films, parmi lesquels «The Magnet» (1950), «Stage Fright» (1950), «Hunted» (1952), «The Rainbow Jacket» (1954), «Lease of Life» (1954), «Cast a Dark Shadow» (1955), «The Horse's Mouth» (1959), «Tunes of Glory» (1960), «Reach for Glory» (1962), «He Who Rides a Tiger» (1965), «The Witches» (1966), «Connecting Rooms» (1969), «The Ruling Class» (1972),…

Après 1972, elle n'apparaît plus que dans une seule production, en 1981.

Marlène Pilaete