X

Ruth WARRICK (1915 / 2005)

Ruth Warrick

icone

Ruth Warrick (née à St. Joseph, Etats-Unis) débute à l'écran en tenant le rôle de la première épouse du magnat de la presse incarné par Orson Welles dans «Citizen Kane» (1941).

Elle poursuit ensuite sa carrière de vedette jusqu'au début des années 50 avec, entre autres, «The Corsican Brothers» (1941), «Obliging Young Lady» (1942), «The Iron Major» (1943), «Mr Winkle Goes to War» (1944), «China Sky» (1945), «Song of the South» (1946), «Perilous Holiday» (1946), «Driftwood» (1947), «Make Believe Ballroom» (1949), «Beauty on Parade» (1950), «One Too Many» (1950), «Three Husbands» (1951),…

A partir de 1952, on la voit beaucoup plus rarement au cinéma.
 Elle poursuit alors son métier d'actrice plus activement sur scène et à la télévision.
 Dans ce dernier domaine, elle est notamment une des interprètes, à partir de 1970, de la populaire série «All My Children».

Marlène Pilaete