X

Alice COCEA (1899 / 1970)

Alice Cocéa

icone

Alice Cocéa (née à Sinaia, Roumanie) s'installe en France à l'âge de treize ans.
 Trois années plus tard, elle suit des cours au Conservatoire d'Art Dramatique.
 Elle apparaît dans un premier film en 1917 mais c'est la scène qui ne tarde pas à lui apporter la consécration.

C'est en tant que grande vedette du théâtre parisien qu'elle revient à l'écran en 1930.
 Elle tient alors des rôles principaux dans «Mon gosse de père» (1930), «Atout-cœur» (1931), «Delphine» (1931), «Marions-nous» (1931), «Nicole et sa vertu» (1931) et «Le greluchon délicat» (1934).
 Ces six productions constituent sa principale contribution au Septième Art.
 En effet, elle accorde sa préférence aux planches et le cinéma reste pour elle une activité toute secondaire.

Directrice du théâtre des Ambassadeurs de 1940 à 1944, elle se voit, dès la guerre terminée, reprocher son attitude durant l'Occupation.
 Mais cela ne signifie pas la fin de la carrière de l'actrice qui, par après, figurera encore dans bon nombre de pièces.

Dans les années 60, elle fait un bref retour à l'écran en tenant des petits rôles dans deux films.

Marlène Pilaete