X

INTERDIT, QUAND TU NOUS TIENS …

"C'est un mauvais garçon
Il a des façons
Pas très catholiques" …

icone

En 1937, cette chanson était sur toutes les lèvres. Les chanteurs de rue vendaient les paroles et la partition aux sorties du métro (Jean Boyer/Georges Van Parys). Denise la fredonnait en passant l’aspirateur. Et, bien sûr, Denise avait vu le film …

Jeune, jolie, court vêtue et aimant s’amuser, Denise était notre employée de maison. En matière de films, ma mère avait un cahier des charges terriblement strict : tous les séducteurs gominés au regard de velours (Henri Garat en tête), étaient catalogués “amoraux”; toutes les comédiennes jouant à l’écran des jeunes femmes modernes, délurées, pétulantes, non conformistes, étaient jugées “des petites grues” (Danielle Darrieux haut perchée sur le podium d’infamie).

Aucune chance - mais alors aucune - de voir «Un mauvais garçon». Henri Garat y tenait le premier rôle masculin. Et la vedette qui lui donnait la réplique était … Danielle Darrieux.

 

Restait Denise …

… Qui, après avoir passé l’aspirateur, faisait les carreaux en chantant:

Henri Garat "Toutes les belles dames
Pleines de perles et de diam's
En nous croisant ont des airs méprisants
Oui mais d’main
Peut-êt’ ce soir
Dans nos musettes
Elles viendront nous voir
Elles guincheront comme des filles
En s'enroulant dans nos quilles
Et nous lirons dans leurs yeux chavirés
Les aveux qu'elles n'osent murmurer"
"
- Denise?
- Oui?
- Qu'est-ce qu'ils ont fait une fois qu'ils se sont mariés?
- Mais non ! ! … Ils s'sont pas mariés. Ils s'sont mis en ménage pour voir si ça collait.
"

Un matin, estimant sans doute que se serait plus simple que de répondre à mes questions, elle a sorti de son sac Le Film Complet. Qu'elle a remporté en partant pour qu'on ne risque pas de découvrir le fascicule compromettant dans ma chambre.

Tout y était : l'histoire et les photos.

Si nous nous étions fait prendre, j'aime autant vous dire que ça aurait “bardé” dans Landerneau !

Michael Eichelberger