X

Etchika CHOUREAU (1929)

Etchika Choureau

icone

Etchika Choureau (née à Paris, France) débute à l'écran en 1953 et s'impose très vite comme une des jeunes stars les plus prometteuses du cinéma français.
 Elle est alors l'interprète de, notamment, «Les enfants de l'amour» (1953), «Les intrigantes» (1954), «Escalier de service» (1954), «Les fruits de l'été» (1954), «Les lumières du soir» (1956), «La foire aux femmes» (1956),…

Elle tourne en outre «I vinti» (1953) et «I colpevoli» (1957) en Italie et est la vedette de la production allemande «Ein mädchen aus Paris» (1954).

En 1957, K.Gordon Murray, spécialisé dans la production de ce que les Américains appellent les «exploitation films», décide de distribuer aux U.S.A. «Les enfants de l'amour», mélodrame traitant des filles-mères.
 Pour attirer le maximum de public, une affiche montrant Etchika Choureau les épaules dénudées et les mains sur la poitrine promet aux spectateurs «une grande tragédie sociale révélée dans toute sa franchise» et qualifie le spectacle de «surprenant» et «choquant».

Coïncidence ou pas, on retrouve ensuite l'actrice aux États-Unis pour deux films de guerre américains réalisé par William Wellman, «Darby's Rangers» (1958) et «Lafayette Escadrille» (1958), qui marquent la fin de sa grande période.

Elle est en effet très peu active au cinéma durant les années 60 et seuls trois titres français, le dernier en 1965, s'ajoutent à sa filmographie.
 Aucun de ceux-ci ne lui permettra de revenir à l'avant-plan.

Pour la petite histoire, rappelons que, dans les années 50, elle fut très proche du futur roi du Maroc, Hassan II.

Marlène Pilaete