X

Giorgia MOLL (1938)

Giorgia Moll

icone

Après avoir été élue "Miss Cinéma Lazio" lors d'un concours de beauté en 1955, Giorgia Moll (née à Prata di Pordenone, Italie) débute à l'écran la même année.

Elle se fait très vite remarquer et devient une vedette en 1957.
 Parlant plusieurs langues, elle tourne, durant sa carrière, des films italiens, américains, français et allemands.

Elle est l'interprète de, entre autres, «Mariti in citta» (1957), «The Quiet American» (1957), «Mogli pericolose» (1958), «La cambiale» (1959), «I cosacchi» (1960), «Marina» (1960), «Il rossetto» (1960), «Il ladro di Bagdad» (1961), «Il ratto delle Sabine» (1961), «Laura nuda» (1961), «Island of Love» (1963), «Le mépris» (1963), «Il treno del sabato» (1964), «L'arcidiavolo» (1966), «I barbieri di Sicilia» (1967), «Sommersprossen» (1968), «Le voleur de crimes» (1968), «Togetherness» (1970),…

Elle disparaît des écrans dès le début des années 70 et on ne la revoit au cinéma qu'à une seule reprise dans «Tutti dentro» (1984).

Marlène Pilaete