X

Priscilla LANE (1915 / 1995)

Priscilla Lane

icone

Priscilla Lane (née à Indianola, États-Unis) débute à l'écran dans «Varsity Show» (1937), aux côtés de l'orchestre de Fred Waring, dont elle est une des chanteuses depuis quelques années. Elle n'y passe pas inaperçue et signe bientôt un contrat avec la Warner, dont elle devient rapidement une des stars.

Elle est notamment, avec ses sœurs Rosemary et Lola Lane, une des héroïnes du grand succès «Four Daughters» (1938) et de ses suites, «Four Wives» (1939) et «Four Mothers» (1941). Parmi ses autres films, on peut citer, entre autres, «Brother Rat» (1938), «Yes, My Darling Daughter» (1939), «Daughters Courageous» (1939), dans lequel elle retrouve ses deux sœurs, «Three Cheers for the Irish» (1940), «Blues in the Night» (1941),…

Elle est en outre la vedette féminine des classiques du cinéma que sont «The Roaring Twenties» (1939) de Raoul Walsh, «Saboteur» (1942) d'Alfred Hitchcock et «Arsenic and Old Lace» (1944) de Frank Capra.

Après avoir été absente des écrans en 1945 et 1946, pour cause de naissance de son premier fils, elle revient au cinéma pour deux derniers films, «Fun on a Weekend» (1947) et «Bodyguard» (1948).

Elle se retire ensuite pour se consacrer à sa famille, qui s'agrandit d'ailleurs de trois nouveaux enfants en 1950, 1953 et 1955.
 Elle abandonne définitivement l'univers de spectacle après quelques émissions à la télévision à la fin des années 50.

Marlène Pilaete