X

Michèle ALFA (1911 / 1987)

Michèle Alfa

icone

Michèle Alfa (née à Gujan-Mestras, France) débute à l'écran en 1932.

Elle doit attendre 1941 pour accéder au rang de star du cinéma français.
 Très populaire, elle est alors l'interprète de, entre autres, «La neige sur les pas» (1941), «Le pavillon brûle» (1941), «L'ange de la nuit» (1942), «Le comte de Monte Cristo» (1942), «Port d'attache» (1942), «A la belle frégate» (1942), «L'homme qui vendit son âme» (1943), «Jeannou» (1943),…

A la Libération, on lui reproche d'avoir été un peu trop proche de l'uniforme allemand durant l'Occupation.
 Elle retrouve néanmoins le chemin des studios dès 1946 et on peut ainsi la voir tourner en vedette dans «Quartier chinois» (1946), «Erreur judiciaire» (1947), «Sombre dimanche» (1948) et «Premières armes» (1949).
 Cependant, elle n'occupe plus la position privilégiée qui était la sienne pendant la guerre.

Sa filmographie se termine avec «Agence matrimoniale» (1951).
 Par après, c'est au théâtre, où elle avait d'ailleurs débuté, qu'elle poursuit désormais sa carrière.

Pour la petite histoire, rappelons qu'elle fut l'épouse de Paul Meurisse de 1942 à1946.

Marlène Pilaete