X

Sophie DESMARETS (1922 / 2012)

Sophie Desmarets

icone

Sophie Desmarets (née à Paris, France) débute à l'écran en 1939.
 Dès la seconde moitié des années 40, elle devient une vedette du cinéma français.
 Bien qu'on lui offre, à l'occasion, des rôles plus dramatiques, c'est principalement sous le signe de la comédie que se déroule sa filmographie.

Elle tourne régulièrement jusqu'au début des années 60 et on peut la voir dans, entre autres, «120, rue de la gare» (1945), «Seul dans la nuit» (1945), «Croisière pour l'inconnu» (1947), «Vire-vent» (1948), «Mon ami Sainfoin» (1949), «Demain, nous divorçons» (1950), «Ma femme est formidable» (1951), «Mon mari est merveilleux» (1952), «Scènes de ménage» (1954), «Ces sacrées vacances» (1955), «Miss catastrophe» (1956), «Les trois font la paire» (1957), «Madame et son auto» (1958), «Drôles de phénomènes» (1959), «La famille Fenouillard» (1960),…
 Elle apparaît en outre dans quelques film italiens, parmi lesquels «Signori, in carrozza !» (1951), qui lui donne l'occasion de jouer aux côtés du populaire Aldo Fabrizi.

Après 1961, elle tourne moins.
 On peut néanmoins encore citer «La tête du client» (1965), «Le mur de l'Atlantique» (1970) ou encore «Fallait pas !» (1996), son dernier film.

Parallèlement au cinéma, Sophie Desmarets a mené, jusqu'en 1987, une carrière théâtrale encore plus brillante, dont on peut, notamment, extraire les grands succès «Fleur de cactus» et «Peau de vache».
 Ajoutons enfin que la télévision a également utilisé les talents de l'actrice.

Marlène Pilaete