X

Denise GREY (1896 / 1996)

Denise Grey

icone

Denise Grey (née à Turin, Italie) débute sur scène à Paris à la moitié des années 10.
 C'est le début d'un brillant parcours théâtral, auquel elle ne mettra fin qu'à l'âge de 95 ans.

De 1914 à 1917, elle apparaît dans quelques films muets mais c'est en 1935 qu'elle se lance dans une carrière cinématographique suivie.
 A partir de cette date, elle tourne régulièrement durant environ vingt-cinq ans et c'est son sens de la comédie qui est alors le plus souvent utilisé.

Elle est l'interprète de, entre autres, «Trois artilleurs au pensionnat» (1936), «Trois artilleurs à l'opéra» (1938), «Monsieur Hector» (1940), «Boléro» (1941), «Vingt cinq ans de bonheur» (1943), «Adieu Léonard» (1943), «Les caves du Majestic» (1944), «L'extravagante mission» (1945), «On demande un ménage» (1945), «Le carré de valets» (1947), «Et dix de der» (1947), «Bonheur en location» (1948), «Une femme par jour» (1948), «Rome Express» (1949), «Les petites Cardinal» (1950), «La tournée des grands ducs» (1952), «Poisson d'avril» (1954), «La villa sans souci» (1955), «Une nuit aux Baléares» (1956), «A pied, à cheval et en voiture» (1957), «A pied, à cheval et en spoutnik» (1958), «Le panier à crabes» (1960),…

De son imposante filmographie, on peut aussi extraire «Le diable au corps» (1946), dans lequel elle interprète un rôle dramatique inhabituel.

On la retrouve également au générique de quelques rares films étrangers, parmi lesquels la production anglaise «Carve Her Name With Pride» (1958).

Dès 1960, elle est moins active au cinéma.
 On peut néanmoins encore citer le grand succès personnel qu'elle remporte en mamie pétillante dans «La boum» (1980) et «La boum II» (1982) ou encore son étonnante création dans «Les saisons du plaisir» (1988) de Jean-Pierre Mocky.

Marlène Pilaete