X

Maria MAUBAN (1924 / 2014)

Maria Mauban

icone

Maria Mauban (née à Marseille) début au théâtre en 1945 et, jusqu'à la fin des années 80, connaît un grand succès dans ce domaine.
 La même année, elle tient le rôle principal de son premier film, «Patrie».

Durant une quinzaine d'années, elle est une vedette du cinéma français et est l'interprète de, notamment, «Le chanteur inconnu» (1946), «Bal Cupidon» (1948), «Pas de week-end pour notre amour» (1949), «La passante» (1950), «La table aux crevés» (1951), «Le plus heureux des hommes» (1952), «Dix-huit heures d'escale» (1954), «Boulevard du crime» (1955), «La rivale» (1956), «Le chômeur de Clochemerle» (1957), «En légitime défense» (1958),…

On la voit également dans deux productions britanniques, «Cage of Gold» (1950) et «Cairo Road» (1950).
 En outre, l'Italie fait également appel à elle pour «Donne e briganti» (1950), «Opinione pubblica» (1953) et «Viaggio in Italia» (1954).

Dès la fin des années 50, elle travaille moins régulièrement pour le Septième Art et sa filmographie s'achève en 1978, avec «Le gendarme et les extra-terrestres».

Son fils Jean-Claude Dauphin, issu de son histoire d'amour avec l'acteur Claude Dauphin, deviendra aussi comédien.
 Lorsqu'il débutera à l'écran dans «Adolphe ou l'âge tendre» (1968), ses parents figureront au générique.

Marlène Pilaete