X

Eileen PERCY (1900 / 1973)

Eileen Percy

icone

Après être passée par les scènes de Broadway, Eileen Percy (née à Belfast, Irlande) débute à l'écran en 1917. Cette année-là, elle se fait connaître grâce à quatre films en compagnie de Douglas Fairbanks : «Down to Earth», «Wild and Wooly», «The Man from Painted Post» et «Reaching for the Moon».

Elle poursuit ensuite son ascension en étant la partenaire d'autres acteurs connus de l'époque, comme William Russell, Bert Lytell ou encore Sessue Hayakawa, et elle entame les années 20 en tant que vedette.

Elle est alors l'interprète de, notamment, «Beware of the Bride» (1920), «The Husband Hunter» (1920), «The Land of Jazz» (1920), «Little Miss Hawkshaw» (1921), «Maid of the West» (1921), «Elope If You Must» (1922), «The Flirt» (1922), «Children of Jazz» (1923), «The Prisoner» (1923), «Missing Daughters» (1924), «Under the Rouge» (1925), «The Shadow on the Wall» (1925), «The Phantom Bullett» (1926), «Burnt Fingers» (1927),…

Elle figure en outre au générique d'un des derniers films de Rudolph Valentino, «Cobra» (1925).

Sa carrière est en déclin à la fin de la décennie et le début des années 30 ne change rien à la situation. Après quelques petits rôles, elle disparaît des écrans en 1934. Par la suite, elle se dirige vers le journalisme et rédige une chronique mondaine pour le «Los Angeles Examiner».

En 1950, elle est incarnée par Arlene Dahl dans «Three Little Words», une biographie filmée consacrée au duo formé par le compositeur Harry Ruby, son époux depuis 1936, et le parolier Bert Kalmar, responsables, entre autres, de la chanson «I Wanna Be Loved byYou».

Marlène Pilaete