X

Ana María CAMPOY (1925 / 2006)

Anna Maria Campoy

icone

Ana Maria Campoy (née à Bogota, Colombie, de parents espagnols) débute à l'écran dans le pays d'origine de ses parents en 1937 mais sa véritable carrière cinématographique démarre en 1941.

Dès 1944, elle se révèle une jeune vedette prometteuse du cinéma espagnol et est notamment l'interprète de «Ella, él y sus milliones» (1944), «Un hombre de negocios» (1945), «Cinco lobitos» (1945), «Es peligroso asomarse al exterior» (1946),…
 Elle participe aussi à un film portugais, «Cais do sodré» (1946).

En 1947, elle apparaît dans le film mexicain «Cinco rostros de mujer» et, la même année, épouse José Cibrian, un acteur d'origine espagnole installé en Amérique du Sud depuis plusieurs années.

En 1949, les époux se fixent en Argentine. L'actrice, qui, désormais, se consacrera beaucoup à la télévision et au théâtre, y aura encore l'occasion de travailler à quelques reprises pour le grand écran.

On peut ainsi la voir dans «El extrano caso del hombre y la bestia» (1951), une des nombreuses versions de «Docteur Jekyll et Mr Hyde», mais aussi dans, entre autres, «Siete gritos en el mar» (1954), «Placeres conyugales» (1963), «Juan que reia» (1976) ou encore «Las lobas» (1985).

Marlène Pilaete