X

Adele MARA (1923 ? 1925 ? / 2010)

Adele Mara

icone

Après avoir été remarquée comme chanteuse et danseuse dans l’orchestre de Xavier Cugat, Adele Mara (née à Highland Park, Etats-Unis) débute à l’écran en 1941.

En 1944, elle signe un contrat avec les studios Republic, dont elle devient ainsi une des vedettes.
 Elle tient alors des rôles féminins principaux dans, entre autres, «Thoroughbreds» (1944), «The Tiger Woman» (1945), «Song of Mexico» (1945), «Night Train to Memphis» (1946), «Exposed» (1947), «Web of Danger» (1947), «Angel in Exile» (1948), «Sands of Iwo Jima» (1949), «Rock Island Trail» (1950), «The Avengers» (1950),…

Désirant rentabiliser au maximum son investissement, sa firme l’emploie aussi, jusqu’en 1948, comme second rôle dans plusieurs productions, parmi lesquelles «Faces in the Fog» (1944), «Grissly’s Millions» (1945), «The Magnificent Rogue» (1946), «I’ve Always Loved You» (1946), «I, Jane Doe» (1948),…

Elle est en outre la partenaire de Roy Rogers dans «Bells of Rosarita» (1945) et «Night Time in Nevada» (1948) et de Gene Autry dans «Twilight on the Rio Grande» (1947) et «Robin Hood of Texas» (1947).

Elle quitte la Republic après «The Sea Hornet» (1951).
 On la voit alors beaucoup à la télévision jusqu’en 1962 et elle ne tourne plus que cinq films (le dernier en 1959) pour le grand écran, dans des rôles d’importance variable.

Dans les années 70, elle apparaît encore dans deux séries télévisées avant de se retirer définitivement en 1978.

Marlène Pilaete