X

Lynne ROBERTS (1922 / 1978)

Lynne Roberts

icone

Après avoir fait un peu de figuration durant l’enfance, Lynne Roberts (née à El Paso, Etats-Unis) débute officiellement à l’écran en 1936.
 Elle se fait bientôt remarquer par la Republic, qui l’engage et qui lui donne, entre autres, les rôles féminins principaux des serials «The Lone Ranger» (1938) et «Dick Tracy Returns» (1938).

Cette compagnie la rebaptise ensuite Mary Hart et en fait la partenaire de Roy Rogers dans sept westerns, parmi lesquels «Billy the Kid Returns» (1938), «Come On Rangers» (1938), «Frontier Pony Express» (1939), «In Old Caliente» (1939),…

Suite à un refus d’augmenter son salaire, l’actrice quitte la Republic, reprend le nom de Lynne Roberts et ne tarde pas à passer à la Twentieth Century Fox.
 Elle y est, jusqu’en 1942, l’interprète de, entre autres, «Street of Memories» (1940), «The Bride Wore Crutches» (1941), « The Last of the Duanes » (1941), «The Man in the Trunk» (1942), «Dr. Renault’s Secret» (1942),…

De 1944 à 1948, elle figure à nouveau parmi les vedettes de la Republic.
 Elle y retrouve notamment Roy Rogers pour «Eyes of Texas» (1948) et a l’occasion de travailler avec un autre célèbre cow-boy, Gene Autry, dans «Sioux City Sue» (1946), «Saddle Pals» (1947) et «Robin Hood of Texas» (1947).
 Elle y tourne également «My Buddy» (1944), «Behind City Lights» (1945), «Girls of the Big House» (1945), «The Magnificent Rogue» (1947), «Madonna of the Desert» (1948), «Lightnin’in the Forest» (1948),…

Par la suite, elle poursuit sa carrière pour des firmes diverses en figurant au générique de, notamment, «Trouble Preferred» (1949), «The Great Plane Robbery» (1950), «Dynamite Pass» (1950), «Hunt the Man Down» (1951), «Port Sinister» (1953),…
 On la revoit en outre aux côtés de Gene Autry à la Columbia pour «The Blazing Sun» (1950).

A la suite d’un mariage en 1953, elle se retire.

Marlène Pilaete