X

Hertha FEILER (1916 / 1970)

Hertha Feiler

icone

Hertha Feiler (née à Vienne, Autriche) débute à l’écran en 1937.
 Dès l’année suivante, elle devient une star du cinéma allemand.
 Elle doit néanmoins bénéficier d’une autorisation spéciale pour travailler car, comptant un grand-parent juif parmi ses ascendants, elle est considérée comme “vierteljude”.

Parmi ses films, on peut citer, entre autres, «Lauter Lügen» (1938), «Frau im Storm» (1939), «Männer müssen so sein» (1939), «Lauter Liebe» (1940), «Haupstache glücklich» (1941), «Rembrandt» (1942), «Der kleine Grenzverkehr» (1943), «Der Engel mit dem Saitenspiel» (1944),…

Après-guerre, elle fait sa réapparition au cinéma en tenant les rôles féminins principaux de «Die kupferne Hochzeit» (1948), «Ich mach’ dich glücklich» (1949) et «Heimliches Rendezvous» (1949).

Par la suite, elle tourne encore quinze films allemands ou autrichiens de 1953 à 1960, parmi lesquels «Dein Mund verspricht mir Liebe» (1954), «Wenn die Alpenrosen blüh’n» (1955), «Charley’s Tante» (1955), «Wien, die Stadt meiner Traüme» (1957) ou encore «Mein Schulfreund» (1960).

Sa filmographie s’achève avec «Die ente klingelt um ½ 8» (1968).

Durant sa carrière, Hertha Feiler travaille à plusieurs reprises aux côtés du populaire acteur Heinz Rühmann, qui devient son époux en 1939.
 Ils apparaissent ensemble dans plusieurs productions et son mari lui réserve en outre une place de choix dans quatre de ses réalisations.

Victime d’un cancer, l’actrice décède prématurément en 1970.

Marlène Pilaete