X

Paula WESSELY (1907 / 2000)

Paula Wessely

icone

Paula Wessely (née à Vienne, Autriche) débute sur scène en 1924 et ne tarde pas à devenir une grande vedette de théâtre, qui restera son domaine de prédilection et où elle se produira jusqu’en 1987.

En 1934, elle tourne son premier film «Maskerade», qui en fait une star du cinéma germanique.
 Son image saine et dénuée d’artifices plaît beaucoup au public des salles obscures et l’actrice figure parmi les actrices les plus populaires de sa génération.

Elle est, par la suite, l’interprète de, entre autres, «Episode» (1935), «Die Julika» (1936), «Die ganz grossen Torheiten» (1937), «Maria Ilona» (1939), «Ein Leben lang» (1940), «Späte Liebe» (1943), «Das Herz muss schweigen» (1944),…

Elle est en outre la protagoniste de «Heimkehr» (1941), un film de propagande ouvertement anti-polonais, et c’est sa participation à celui-ci qui lui vaut, à la fin de la guerre, une interdiction de travailler.

Il faut attendre «Der Angel mit der Posaune» (1948) pour la revoir à l’écran.
 Sa carrière est relancée et elle apparaît ensuite dans «Vagabunden» (1949).

De 1950 à 1959, elle est à la fois la productrice et la vedette de plusieurs productions, parmi lesquelles «Cordula» (1950), «Maria Theresia» (1951), «Ich und meine Frau» (1953), «Die Wirtin zur goldene Krone» (1955), «Unter 18» (1957), «Die unvollkommene Ehe» (1959),…
 Le seul film de cette décennie dans lequel elle n’officie qu’en tant que comédienne est «Anders als du und ich» (1957), qui traite de l’homosexualité masculine.

Au cinéma, sa filmographie s’achève en 1961 avec «Jedermann», adapté d’une pièce de théâtre célèbre, et «Der Bauer als Millionär».

Pour terminer, mentionnons son mariage en 1935 avec l’acteur Attila Hörbiger, qui fut à plusieurs reprises son partenaire à l’écran.
 Seule la mort de celui-ci en 1987 mettra fin à cette heureuse union.

Marlène Pilaete