X

Ursula ANDRESS (1936)

Ursula Andress

icone

Ursula Andress (née à Berne, Suisse) débute à l’écran en tenant des petits rôles en 1954 et 1955 dans trois films italiens.
 Ayant épousé, en 1957, l’acteur John Derek (dont elle divorcera en 1966), elle met sa carrière entre parenthèses.

Elle ne fait sa réapparition au cinéma qu’en 1962, dans la production anglaise «Dr. No», dans laquelle elle fait sensation en bikini blanc et qui en fait une star.
 On la voit ensuite dans des films américains, anglais et italiens parmi lesquels «4 for Texas» (1963), «Fun in Acapulco» (1963), «Nightmare in the Sun» (1965), «She» (1965), «La decima vittima» (1965), «The Blue Max» (1966), «Casino Royale» (1967), «Le dolci signore» (1967), «Perfect Friday» (1970),…

En outre, le réalisateur français Philippe de Broca en fait, dans «Les tribulations d’un Chinois en Chine» (1965), la partenaire de Jean-Paul Belmondo, de qui elle sera la compagne durant quelque temps.

Après la co-production franco-italienne «Soleil rouge» (1971), elle est la vedette d’une série de films italiens ne se privant pas d’exploiter ses charmes, qu’elle n’hésite pas à dévoiler allègrement.
 On peut ainsi la voir dans, entre autres, «L’ultima chance» (1973), «L’infermiera» (1975), «Safari Express» (1976), «Doppio delitto» (1977), «La montagna del dio cannibale» (1978), «Letti selvaggi» (1979),…

Après avoir donné naissance à un fils en 1980, elle restreint ses activités.

Désormais, elle ne travaille plus que sporadiquement pour la télévision et le cinéma.

Marlène Pilaete