X

Claudine AUGER (1941)

Claudine Auger

icone

Elue Miss France en 1958, Claudine Auger débute à l’écran la même année.

Dès 1962, sa carrière de vedette prend son envol.
 On se rappelle particulièrement d’elle dans la production anglaise «Thunderball» (1965), quatrième épisode de la série des «James Bond».

Elle tourne aussi plusieurs films français et italiens mais également, comme il était fréquent à l’époque, bon nombre de co-productions internationales impliquant des pays comme la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, etc.

De sa filmographie, on peut extraire, entre autres, «Le masque de fer» (1962), «Kali Yug, le mystère du temple hindou» (1963), «Kali Yug, déesse de la vengeance» (1963), «Yoyo» (1964), «L’arcidiavolo» (1966), «L’homme de Marrakesh» (1966), «Operazione San Gennaro» (1966), «Jeu de massacre» (1967), «Le dolci signore» (1967), «Flammes sur l’Adriatique» (1968), «I bastardi» (1968), «Komm, süsser Tod» (1969), «La tarentola dal ventre nero» (1971), «Reazione a catena» (1971), «Un peu de soleil dans l’eau froide» (1971), «Un verano para matar» (1972), «L’intrépide» (1974), «Flic Story» (1975), «Pane, burro e marmellata» (1977), «Aragosta a colazione» (1979), «L’associé» (1979),…

Dès le début des années 80, elle tourne moins pour le cinéma et on la voit d’avantage à la télévision.

Marlène Pilaete