X

Mala POWERS (1931 / 2007)

Mala Powers

icone

Mala Powers (née à San Francisco, Etats-Unis) apparaît pour la première fois à l’écran en 1942 mais s’engage véritablement dans le cinéma en 1950.

Sa carrière de vedette est lancée grâce à «Outrage» (1950), un film traitant du viol réalisé par Ida Lupino, et à «Cyrano de Bergerac» (1950), dans lequel elle incarne Roxane.

Par la suite, elle est, entre autres, l’interprète de cinq westerns, «Rose of Cimarron» (1952), «The Yellow Mountain» (1954), «Rage at Dawn» (1955), «The Storm Rider» (1957) et «Sierra baron» (1958).
 Elle touche également à l’univers de la science-fiction en côtoyant un champignon carnivore dans «The Unknown Terror» (1957) et un robot pourvu d’un cerveau humain dans «The Colossus of New York» (1958).

Du reste de sa filmographie, on peut encore citer, par exemple, «City That Never Sleeps» (1953), «Man on the Prowl» (1957) ou encore «Flight of the Lost Balloon» (1961).

Après 1961, elle travaille beaucoup moins pour le Septième Art mais reste présente à la télévision, qu’elle avait abordée au milieu des années 50.
 On a ainsi l’occasion de la voir dans de nombreuses séries parmi lesquelles «Au nom de la loi», «Perry Mason», «Les mystères de l’Ouest», «Mission impossible», «Mon ami Ben», «Ma sorcière bien-aimée», «L’homme de fer»,…

Dès le début des années 70, son activité devant les caméras est plus réduite.

Pour être complets, mentionnons aussi l’implication de l’actrice dans le domaine théâtral et, notamment, son inlassable promotion de la méthode de Michael Chekhov.

Marlène Pilaete