X

Gisela UHLEN (1919 / 2007)

Gisela Uhlen

icone

Gisela Uhlen (née à Leipzig, Allemagne) fait ses débuts sur les planches en 1936.
 La même année, elle apparaît pour la première fois à l’écran dans «Annemarie, die Geschichte einer junge Liebe», qui en fait une star.

Tout en se produisant sur scène, elle travaille beaucoup pour le cinéma jusqu’en 1945 et est l’interprète de, entre autres, «Liebelei und Liebe» (1938), «Mann für Mann» (1939), «Die unvolkommene Liebe» (1940), «Zwischen Hamburg und Haiti» (1940), «Ohm Krüger» (1941), «Zwischen Himmel und Erde» (1942), «Die beide Schwestern» (1943), «Die Zaubergeige» (1944), «Der stumme Gast» (1945),…

Après-guerre, c’est surtout au théâtre et, à partir des années 60, aussi à la télévision, qu’elle consacre l’essentiel de sa carrière.

Néanmoins, de 1949 à 1992, elle tourne encore une vingtaine de films, parmi lesquels «Der schweigende Mund» (1951), «Türme des Schweigens» (1952), «Das Traumschiff» (1956), «Das indische Tuch» (1963), «Der Bucklige von Soho» (1966), «Drei Männer im Schnee» (1974), «Die Ehe den Maria Braun» (1979), réalisé par R.W.Fassbinder, ou encore «Totò le héros» (1991), du metteur en scène belge Jaco Van Dormael.

Marlène Pilaete