X

DALIDA (1933 / 1987)

Dalida

icone

Dalida (née au Caire, Egypte, de parents italiens) remporte en 1954 le concours de Miss Egypte et débute la même année à l’écran aux côtés de Samia Gamal dans «Sigara wa kas». Elle est également remarquée par le réalisateur Marco de Gastyne qui lui fait incarner une danseuse dans «Le masque de Toutankhamon» (1954), qui ne connaîtra pas de sortie officielle.

Elle part ensuite en France, où elle s’oriente vers la chanson.
 Le triomphe de «Bambino», sorti en 1956, en fait une star et bien d’autre succès vont se succéder dans sa discographie, parmi lesquels «Come prima», «Les enfants du Pirée», «Le temps des fleurs», «Darla Dirladada», «Il venait d’avoir 18 ans», «Gigi l’amoroso», «J’attendrai» ou encore «Monday Tuesday».

Sa popularité lui vaut d’être encore présente au cinéma à quelques reprises.
 Elle est ainsi la vedette des films français «Rapt au deuxième bureau» (1958) et «L’inconnue de Hong Kong» (1963), des films italiens «Menage all’italiana» (1965) et «Io ti amo» (1968) et de la co-production italo-française «Che femmina… e che dollari/Parlez-moi d’amour» (1961).

Elle tient en outre son propre rôle dans «Brigade des mœurs» (1957) et «Comme sur des roulettes» (1977).

Sa filmographie se termine avec un rôle dramatique inhabituel pour elle dans «Le sixième jour» (1986), réalisé en Egypte par Youssef Chahine.

En 1987, l’artiste, qui connaît alors une période de déprime et de lassitude, met fin à ses jours.

Marlène Pilaete