X

Yvette GUILBERT (1865 / 1944)

Yvette Guilbert

icone

Yvette Guilbert (née à Paris, France) devient une chanteuse célèbre à la fin du 19ème siècle.
 Parmi ses titres les plus connus, on peut citer, notamment, «Le fiacre» et «Madame Arthur».
 Personnage marquant des cafés-concerts de son époque, on ne s’étonne pas de la retrouver dans l’œuvre du peintre Toulouse-Lautrec, grand observateur de ce milieu.

En 1904, elle débute au cinéma en apparaissant dans quelques chansons filmées.
 De 1915 à 1922, elle séjourne aux Etats-Unis, où elle participe à un court-métrage produit par une association de secours de guerre, «An Honorable Cad» (1919).

De retour en France, on la voit encore dans cinq films, «Les deux gosses» (1924), «L’argent» (1928), «Les deux orphelines» (1932), dans lequel elle incarne l’ignoble Mère Frochard, «Pêcheur d’Islande» (1933) et «Faisons un rêve» (1936).
 De 1929 à 1932, elle tourne aussi quelques courts-métrages et chansons filmées.

Mentionnons en outre ses deux incursions dans le cinéma allemand, «Faust» (1926) et «Die lachende Grille» (1926).

En 1938, pour fêter ses cinquante ans de carrière, on lui rend un hommage particulier en organisant un grand gala à la Salle Pleyel, au cours duquel elle reçoit une ovation méritée.

Marlène Pilaete