X

Léo MARJANE (1912)

Marjane

icone

Léo Marjane (née à Boulogne-Sur-Mer, France) débute dans la chanson au début des années 30 et, petit à petit, se fait connaître.
 En 1937, elle enregistre «La chapelle au clair de lune» et, en 1938, elle est l’interprète de versions françaises de «Beguin the Biguine» et «Night and Day», deux célèbres créations de Cole Porter.

En 1941, le triomphe de «Je suis seule ce soir» en fait une des chanteuses les plus populaires de la période de l’Occupation.
 En 1943, elle figure au générique du film «Feu Nicolas», dans lequel elle interprète un autre de ses succès, «L’âme au diable».

Le fait d’avoir travaillé pour Radio Paris et dans des cabarets fréquentés par des officiers allemands lui vaut bientôt des ennuis à la Libération.

Elle reprend ensuite sa carrière, avec désormais moins d’éclat.
 On la revoit au cinéma dans un des rôles principaux de «Les deux gamines» (1951) et elle apparaît en chanteuse de rue dans «Elena et les hommes» (1956).
 Certaines sources mentionnent en outre une apparition non-créditée dans «Love in the Afternoon» (1957) de Billy Wilder.

Mais l’artiste s’éloigne du monde du spectacle et se consacre bientôt à l’élevage de chevaux.

Marlène Pilaete