X

Colette RENARD (1924 / 2010)

Colette Renard

icone

Colette Renard (née à Ermont, France) débute dans la chanson dans l’orchestre de Raymond Legrand.
 En 1956, elle crée sur scène la comédie musicale «Irma la douce», qui en fait une grande vedette.
 Jusqu’en 1967, elle interprète ce rôle plus de neuf cents fois.

Durant sa carrière, l’artiste enregistre de nombreuses chansons comme «Zon zon zon», «Tais-toi Marseille», «Ca c’est de la musique», «Mon homme est un guignol» ou encore «Les nuits d’une demoiselle», qui se distingue par des paroles très coquines.

Elle fait ses premiers pas à l’écran dans «Le dos au mur» (1958), dans un second rôle.
 Elle figure ensuite dans les premières places du générique de «Business» (1960), «Un roi sans divertissement» (1963) et «Les pieds dans le plâtre» (1965).

Elle tourne ensuite «Clodo» (1970), qui conte les aventures d’un chien parlant.
 Ce film, dans lequel Bourvil apparaît très furtivement, ne connaît pas immédiatement de sortie officielle dans les salles.
 Il faut attendre 1975 pour qu’il soit distribué sous le titre «Clodo et les vicieuses», dans une version à laquelle ont été rajoutées des scènes pornographiques !

Au cinéma, on la voit encore dans «IP 5 : l’île aux pachydermes» (1992).

Elle travaille également pour la télévision et, dans ce domaine, elle est, de 2004 à 2009, une des protagonistes de la populaire série «Plus belle la vie».

Marlène Pilaete