X

Iris ARLAN (? / ?)

Iris Arlan

icone

Iris Arlan débute à l’écran en Allemagne en 1927 mais c’est surtout en Autriche qu’elle se révèle comme vedette grâce à «Glück bei frauen» (1928), «Die verschwindene frau» (1929) ou encore «Vater Radetzky» (1929).

Elle est également l’interprète de la co-production austro-tchèque «Der Monte Cristo von Prag/Prazsky Monte Christo» (1929) et du film hongrois «Maria Növer» (1929).

Après une interruption de quelques années, elle reprend sa carrière cinématographique en 1932 et tient alors des rôles d’importance variable en Allemagne et en Autriche.
 On peut ainsi la voir dans, notamment, «Die tänzerin von Sans Souci» (1932), «Bretter, die die welt bedeuten» (1935), «Kirschen in nachtbars garten» (1935),…

Elle est en outre une des protagonistes de la version allemande de «Arme kleine Inge/Sextanka» (1936), une co-production germano-tchèque.

Elle disparaît des écrans en 1937.

Marlène Pilaete