X

Gale HENRY (1893 / 1972)

 

Gale Henry

icone

Gale Henry (née à Bear Valley, Etats-Unis) débute à l’écran au milieu des années 10.
 Avec un physique taillé comme sur mesure pour le burlesque, elle devient une star dans le domaine des courts-métrages comiques et, durant la première partie de sa carrière, reste cantonnée à cet univers.

Elle incarne notamment en 1915 un sympathique escroc féminin aux prises avec un détective dans une série en onze épisodes, «Lady Baffles and Detective Duck».

Parmi ses nombreux autres petits films, on peut citer, entre autres, «A Millionaire for a Minute» (1915), «Stage Struck» (1915), «Those Female Haters» (1916), «A Dark Suspicion» (1916), «A Marriage for Revenge» (1916), «Rosie’s Rancho» (1917), «Love in Suspense» (1917), «Who Done It ?» (1917), «Wanta Make a Dollar ?» (1917), «Cave Man Stuff» (1918), «Butter Again» (1918), «The Detectress» (1919), «Her First Flame» (1920),…

A partir de 1921, elle est employée comme second rôle dans des longs-métrages.
On peut ainsi la voir dans, notamment, «The Hunch» (1921), «Quincy Adams Sawyer» (1922), «Merton of the Movies» (1924), «New Lives for Old» (1925), «Stranded» (1927), «The Love Doctor» (1929),…

Elle n’abandonne néanmoins pas tout à fait les courts-métrages, bien qu’elle y joue désormais des personnages moins centraux.
 Elle travaille alors avec des acteurs comme Neal Burns, Fred Caldwell ou, principalement, Charley Chase. Avec ce dernier, elle tourne par exemple «His Wooden Wedding» (1925), «A One Mama Man» (1927), «The Big Squawk» (1929), «Skip the Maloo !» (1931), «Now We’ll Tell One» (1932), «Luncheon at Twelve» (1933),…

Elle disparaît des écrans en 1934.

Marlène Pilaete