X

Gwen LEE (1904 / 1961)

Gwen Lee

icone

Gwen Lee (née à Hastings, Etats-Unis) débute à l’écran en 1925.
 Durant une dizaine d’années, elle connaît une carrière de vedette un peu particulière.
 En effet, sans doute handicapée par sa grande taille, elle est pratiquement toujours employée dans des seconds rôles.
Néanmoins, elle réussit à se faire remarquer en se forgeant une personnalité cinématographique bien trempée, lui évitant d’incarner d’insipides ingénues.

Elle est l’interprète de, notamment, «His Secretary» (1925), «The Lone Wolf Returns» (1926), «Adam and Evil» (1927), «Orchids and Ermine» (1927), «Lucky Boy» (1928), «Show Girl» (1928), «The Baby Cyclone» (1928), «The Man and the Moment» (1929), «Untamed» (1929), «Chasing Rainbows» (1930),…

Dès le début des années 30, elle travaille d’avantage pour des firmes de seconde catégorie. Elle figure alors parmi les protagonistes de, entre autres, «The Galloping Ghost» (1931), «Alias Mary Smith» (1932), «Midnight Morals» (1932), «The Intruder» (1933), «City Park» (1934), «Twenty Dollars a Week» (1935),…

Dans la seconde moitié de la décennie, sa carrière décline rapidement et elle doit se contenter d’apparitions non-créditées.
 Ce n’est qu’avec «Paroled from the Big House» (1938), un film policier à petit budget, qu’elle retrouve un rôle d’une certaine importance.

Elle disparaît ensuite des écrans.

Marlène Pilaete