X

Nicole BADAL (1940)

Nicole Badal

icone

Nicole Badal (née à La Haye, Pays-Bas) débute à l’écran en Allemagne en 1959.
 Sa carrière de vedette se déroule uniquement sous l’égide du réalisateur Rolf Thiele, qui la dirige dans cinq films.

On peut ainsi la voir dans «Der liebe Augustin» (1960), «Man nennt es Amore» (1961), «Venusberg» (1963) ainsi que dans la co-production germano-italienne «Labyrinth/Neurose» (1959) et dans la co-production germano-belge «Der Tod eines Doppelgängers/Les diamants d’Anvers» (1967).

Marlène Pilaete