X

Edna May OLIVER (1883 / 1942)

Edna May Oliver

icone

Venue de la scène, où on l’a par exemple appréciée dans la comédie musicale à succès de Broadway «Oh Boy !» en 1917, Edna May Oliver (née à Malden, Etats-Unis) débute à l’écran en 1923 et, jusqu’en 1926, figure au générique de plusieurs productions.

Elle revient au cinéma à l’avènement du parlant dans «The Saturday’s Night Kid» (1929). Cette actrice à l’allure raide, à la voix rocailleuse et au visage que d’aucuns ont qualifié de chevalin accède rapidement au vedettariat.
 Elle est alors un personnage central de films comme, entre autres, «Laugh and Get Rich» (1931), «Fanny Foley Herself» (1931), «Ladies of the Jury» (1932), «The Poor Rich» (1934), «We’re Rich Again» (1934) ou encore «My Dear Miss Aldrich» (1937).
 Elle incarne en outre à trois reprises un professeur qui se transforme en apprentie-détective dans « Penguin Pool Murder» (1932), «Murder on the Blackboard» (1934) et «Murder on a Honeymoon» (1935).

Elle est également très remarquée dans des rôles plus secondaires, notamment dans des adaptations de classiques de la littérature.
 C’est ainsi qu’on la retrouve en Tante March dans «Little Women» (1933), en Reine Rouge dans «Alice in Wonderland» (1933), en Tante Betsy dans «David Copperfield» (1935), en Miss Pross dans «A Tale of Two Cities» (1935), en nourrice de l’héroïne dans «Romeo and Juliet» (1936) ou en Lady Catherine de Bourgh dans «Pride and Prejudice» (1940).

Elle reçoit aussi une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle pour «Drums Along the Mohawk» (1939) de John Ford.

Marlène Pilaete