X

Sybil THORNDIKE (1882 / 1976)

Sybil Thorndike

icone

Célèbre vedette de théâtre, qu’elle servira jusqu’en 1969, Sybil Thorndike (née à Gainsborough, Grande-Bretagne) est notamment connue pour avoir créé en 1924 «Saint Joan», que le dramaturge G. B. Shaw écrit en lui destinant le rôle principal.

L’actrice travaille également pour le cinéma à plusieurs reprises.
 Elle débute à l’écran parmi les protagonistes de «Moth and Rust» (1921).

En 1922, elle interprète sept courts-métrages dans lesquels elle interprète des extraits de célèbres pièces, comme, entre autres, «Macbeth», «The Lady of the Camellias», «The Merchant of Venice»,…
 Elle refait la même expérience en 1927 en jouant la scène de la cathédrale de «Saint Joan», tourné en parlant selon le procédé de la compagnie «De Forest Phonofilms».

Elle est ensuite la star de «Dawn» (1928), son dernier film muet, dans lequel elle incarne l’infirmière Edith Cavell, héroïne de la première guerre mondiale.
 Elle passe au parlant avec «To What Red Hell» (1929), suivi de «Hindle Wakes» (1931) et «A Gentleman of Paris» (1931).

Par la suite, ses apparitions à l’écran sont plus irrégulières.
 Jusqu’au début des années 60, elle apparaît encore au générique d’une quinzaine de productions, parmi lesquelles «Major Barbara» (1941), «Nicholas Nickleby» (1947), «Gone to Earth» (1950), «The Prince and the Showgirl» (1957), «Smiley Gets a Gun» (1958), réalisé en Australie, «Alive and Kicking» (1959),…

Marlène Pilaete