X

Adriana BENETTI (1919 / 2016)

Adriana Benetti

icone

Après avoir suivi des cours au "Centro Sperimentale di Cinematografia", Adriana Benetti (née à Comacchio, Italie) est choisie par Vittorio De Sica pour tenir le rôle féminin principal de «Teresa Venerdi» (1941).
 Elle y attire particulièrement l’attention du public par son interprétation touchante d’une jeune orpheline et devient une star.

Elle confirme son succès grâce à «Avanti c’è posto» (1942), «Quattro passi fra le nuvole» (1942), «C’è sempre un ma !» (1942), «Gente dell’aria» (1943), «Tempesta sul golfo» (1943) et «Quartieri alti» (1943).

Elle continue sa carrière après-guerre avec, notamment, «O Sole Mio» (1946), «Furia» (1947), «Manu il contrabbandiere» (1948), «47, morto che parla» (1950),…
 Elle tourne également en Espagne «Llegada de noche» (1949), «Neutralidad» (1949), «La mujer de nadie» (1950) et «Donde comenzian los pantanos» (1951).

Elle incarne en outre la jeune servante aveugle, Nidia, dans la co-production franco-italienne «Les derniers jours de Pompei / Gli ultimi giorni di Pompei» (1948).

Après avoir été la vedette de «Las aguas bajan turbas» (1952) en Argentine, elle tient encore des rôles dans trois films italiens en 1954, 1955 et 1957 avant de disparaître des écrans.

Marlène Pilaete