X

Clara CALAMAI (1909 / 1998)

Clara Calamai

icone

Clara Calamai (née à Prato, Italie) débute à l’écran en 1938.
 Elle se fait rapidement remarquer et devient une star du cinéma italien en 1939.
 Elle est l’interprète de, entre autres, «Il fornaretto di Venezia» (1939), «L’eredita in corsa» (1939), «Addio giovinezza !» (1940), «Bocaccio» (1940), «La cena delle beffe» (1941), dans lequel la vision fugace de ses seins nus fait sensation, «L’avventuriera del piano di sopra» (1941), «I pirati della Malesia» (1941), «La guardia del corpo» (1942), «Enrico IV» (1943),…

Elle est également la protagoniste de «Ossessione» (1943), réalisé par Luchino Visconti d’après le roman «Le facteur sonne toujours deux fois».
 Ce film, prévu à l’origine pour Anna Magnani, qui doit y renoncer pour cause de grossesse, offre sans doute à Clara Calamai le rôle le plus inhabituel de la première partie de sa carrière.
 Le réalisateur, tout en gardant la sensualité de l’actrice, la dépouille en effet du glamour auquel elle est accoutumée, afin qu’elle puisse incarner, de manière plausible, l’héroïne de l’histoire.

Après-guerre, elle est encore bien présente avec des films comme «Due lettere anonime» (1945), «L’adultera» (1946), qui lui vaut un Nastro d’Argento de la meilleure interprétation, «Amanti senza amore» (1947), «Vespro siciliano» (1949), «Romanticismo» (1951),…

A partir de 1953, elle est beaucoup moins active et on ne l’aperçoit plus que dans quelques productions, parmi lesquelles «Le notti bianchi» (1957).

Sa filmographie s’achève avec le film d’horreur «Profondo rosso» (1975) de Dario Argento.

Marlène Pilaete