X

Vera CARMI (1914 / 1969)

Vera Carmi

icone

Vera Carmi (née à Turin, Italie) débute à l’écran en 1940 dans un petit rôle de «Addio giovinezza !».
 On ne tarde pas à la remarquer et elle devient rapidement une star du cinéma italien.

Elle est alors l’interprète de, entre autres, «Villa da vendere» (1941), «Labbra serrate» (1942), «La fortuna viene dal cielo» (1942), «Una volta alla settimana» (1942), «Due cuori fra le belve» (1943), «Il fidanzato di mia moglie» (1943),…

Après-guerre, elle conserve son rang de vedette avec des films comme «Le miserie del signor Travet» (1945), «Addio, mia bella Napoli !» (1946), «Come persi la guerra» (1947), «Natale al campo 119» (1948), «Il Fiacre N. 13» (1948), «L’isola di Montecristo» (1949), «Una domenica d’agosto» (1950),…

Dès le début des années 50, elle est plus souvent employée dans des seconds rôles et elle disparaît des écrans après «I milliardi» (1957).

Marlène Pilaete