X

Luisa FERIDA (1914 / 1945)

Luisa Ferida

icone

Luisa Ferida (née à Castel San Pietro, Italie) débute à l’écran en 1935.
 Plusieurs films, parmi lesquels «I due sergenti» (1936), contribuent à la faire connaître et elle devient une star en 1937.

Sa renommée se renforce au fil des ans grâce à, entre autres, «La fossa degli angeli» (1937), «I fratelli Castiglioni» (1937), «L’argine» (1938), «Tutta la vita in una notte» (1938), «Animali pazzi» (1939),…

Dans la première des années 40, sa carrière est à son zénith et elle tient des rôles mémorables dans, notamment, «Un avventura di Salvator Rosa» (1940), «La fanciulla di Portici» (1940), «La corona di ferro» (1941), «Nozze di sangue» (1941), «Amore imperiale» (1941), «Fedora» (1942), «La bella addormentata» (1942), «Fari nella nebbia» (1942), «Gelosia» (1942), «Tristi amori» (1943),…

A la fin de 1943, le gouvernement fasciste de la République de Salo décide de créer un pôle cinématographique italien dans le Nord du pays.
 Luisa Ferida et son amant, le populaire acteur Osvaldo Valenti, avec qui elle était apparue dans plusieurs films, acceptent de s’y rendre.

Ils y tournent «Un fatto di cronaca», qui sort en février 1945.
 Le 29 avril de la même année, les deux comédiens, considérés comme trop compromis avec le régime mussolinien, sont abattus par les partisans. Les avis sont partagés quant à savoir si le couple méritait ce sort funeste.

En 2008, l’actrice est incarnée par Monica Bellucci dans «Sanguepazzo».

Marlène Pilaete