X

Oretta FIUME (1919 / 1994)

Oretta Fiume

icone

Oretta Fiume (née à Fiume, Italie, aujourd’hui Rijeka, Croatie) participe à un concours organisé en 1937 par la compagnie cinématographique "Era Film" afin de trouver les interprètes de «Rigoletto», un projet de co-production italo-américaine.
 Elle remporte la victoire mais le film ne se fait pas et c’est finalement en tête d’affiche féminine de «L’orologio a cucu» (1938) que le public découvre véritablement la jeune femme.

L’actrice continue d’apprendre son métier en tenant quelques seconds rôles en 1939 et, de 1940 à 1943, elle connaît les meilleures années de sa carrière de vedette avec, entre autres, «Gli ultimi della strada» (1940), «Ragazza che dorme» (1941), «Don Buonaparte» (1941), «Quarta pagina» (1942), «Sempre piu difficile» (1943),…

Le cinéma de l’immédiat après-guerre ne lui offre pratiquement rien.
 On ne la revoit alors que dans «Genoveffa di Brabante» (1947), dont le rôle-titre est interprété par une comédienne américaine, Harriet White.

Par la suite, Oretta Fiume ne tourne presque plus. On peut néanmoins encore l’apercevoir, notamment, parmi les spectateurs du strip-tease effectué par Nadia Gray dans «La dolce vita» (1960) de Federico Fellini.

Marlène Pilaete