X

Dria PAOLA (1909 / 1993)

Dria Paola

icone

Selon certaines sources, Dria Paola (née à Rovigo, Italie) débute à l’écran en faisant une apparition dans «Gli ultimi giorni di Pompeii» (1926) mais sa carrière cinématographique débute réellement avec le rôle féminin principal de «Sole» (1929), une œuvre d’Alessandro Blasetti annonçant par certains côtés le néo-réalisme.

Elle devient ensuite une star grâce au mélodrame «La canzone dell’amore» (1930), le premier film parlant de l’histoire du cinéma italien.
 Elle est ensuite l’interprète de, entre autres, «Cortile» (1931), «Pergolesi» (1932), «La fanciulla dell’altro mondo» (1934), «La cieca di Sorrente» (1934), «Un colpo di vento» (1936), «Pensaci, Giacomino !» (1936), «Il cavaliere di San Marco» (1939), «La notte delle beffe» (1939), «Cuori nella tormenta» (1940), «La pantera nera» (1942),…

Elle incarne en outre en 1933 la célèbre héroïne de Marcel Pagnol dans la version italienne de «Fanny».

Son astre étant en déclin, elle disparaît des écrans en 1943.

Marlène Pilaete