X

Maria Elena MARQUES (1925 ? 1926 ? / 2008)

Maria Elena Marques

icone

Maria Elena Marques (née à Mexico, Mexique) débute à l’écran en 1942.

Elle ne tarde pas à devenir une star et est alors l’interprète de, entre autres, «Romeo y Julieta» (1943), «Las dos huerfanas» (1944), «La perla» (1947), «El casado casa quiere» (1948), «La negra Angustias» (1949), «El marido de mi novia» (1951), «Cuando levanta la niebla» (1952), «Mujer o fiera ?» (1954), «Maternidad imposible» (1955), «Asie era pancho Villa» (1957), «Melodias inolvidables» (1958), «La llorona» (1960), «Paraiso escondido» (1961),…

A Hollywood, elle incarne des indiennes dans deux westerns, «Across the Wide Missouri» (1951), dans lequel elle a Clark Gable pour partenaire, et «Ambush at Tomahawk Gap» (1953).

Elle est moins active au Septième Art dès le début des années 60 mais apparaît encore néanmoins dans quelques films, le dernier en 1980.

Notons que la radio, la télévision et le théâtre figurent aussi en bonne place au palmarès de cette grande dame de l’âge d’or du cinéma mexicain.

Maria Elena Marques s’intéresse en outre à la vie politique de son pays et occupe, durant quelque temps, un siège à la chambre des députés fédéraux.

Marlène Pilaete