X

Faye DUNAWAY (1941)

Faye Dunaway

icone

Après avoir été remarquée au théâtre, Faye Dunaway (née à Bascom, Etats-Unis) débute au cinéma en 1967.
 Après «Hurry Sundown» (1967) et «The Happening» (1967), elle devient une star grâce à «Bonnie and Clyde» (1967).

Elle est par la suite l’interprète de, entre autres, «The Thomas Crown Affair» (1968), «Little Big Man» (1970), «Chinatown» (1974), «The Towering Inferno» (1974), «Network» (1976), pour lequel elle reçoit l’Oscar de la meilleure actrice, «Eyes of Laura Mars» (1978), «The Champ» (1979),…
 Elle incarne aussi Milady de Winter dans «The Three Musketeers» (1973) et «The Four Musketeers» (1974).

Elle tourne en outre «Amanti» (1968) en Italie, «La maison sous les arbres» (1971) en France et figure au générique du film anglais «Voyage of the Damned» (1976).
 De temps à autre, elle travaille pour la télévision et on peut ainsi la voir dans, par exemple, «The Woman I Love» (1972), «The Disappearance of Aimee» (1976) ou encore «Evita Peron» (1981).

En 1981, «Mommie Dearest», dans lequel elle incarne Joan Crawford, subit les foudres de bon nombre de critiques, bien que le succès commercial soit au rendez-vous.
 Ce film, qu’elle regrettera d’avoir tourné, semble marquer un tournant dans sa carrière, qui commence à décliner.

Son nom reste toujours auréolé d’un certain prestige mais sa grande période paraît révolue. Elle reste toutefois très active et poursuit son parcours, au petit écran et au cinéma.

Dans ce dernier domaine, on peut citer, notamment, «Supergirl» (1984), «Barfly» (1987), «Arizona Dream» (1993), «Don Juan DeMarco» (1994), «The Yards» (2000),…

Marlène Pilaete