X

Miriam HOPKINS (1902 / 1972)

Miriam Hopkins

icone

Miriam Hopkins (née à Savannah, Etats-Unis) se fait connaître sur scène durant les années 20, notamment grâce à plusieurs pièces qu’elle joue à Broadway.
 Elle débute à l’écran dans un court-métrage en 1928 et tient ensuite le rôle féminin principal de «Fast and Loose» (1930).

Elle devient rapidement une star et elle est l’interprète de, entre autres, «Dr. Jekyll and Mr. Hyde» (1931), «Trouble in Paradise» (1932), «The Story of Temple Drake» (1933), «Design for Living» (1933), «She Loves Me Not» (1934), «The Richest Girl in the World» (1934), «Barbary Coast» (1935), «These Three» (1936), «Wise Girl» (1937), «Lady with Red Hair» (1940), «A Gentleman After Dark» (1942),…

Elle est en outre la vedette de «Becky Sharp» (1935), le premier long métrage en technicolor trichrome de l’histoire du cinéma.

Elle acquiert au fil des ans une réputation d’actrice difficile et, son étoile cinématographique pâlissant, elle est beaucoup moins active au Septième art après «Old Acquaintance» (1943). Par la suite, elle se produit plutôt au théâtre, qu’elle n’avait pas tout à fait abandonné, et à la télévision.

Elle revient néanmoins de temps à autre au cinéma dans des seconds rôles, notamment dans «The Heiress» (1949), «Carrie» (1952) ou encore «The Chase» (1966).
 Pour sa dernière apparition sur grand écran, dans «Savage Intruder» (1969), elle retrouve la tête d’affiche mais il s’agit d’un film d’horreur de série B.

Marlène Pilaete