X

Mirtha LEGRAND (1927)

Mirtha Legrand

icone

Mirtha Legrand (née à Villa Canas, Argentine) débute à l’écran dans un petit rôle de «Hay que educar a Nini» (1940) et devient une star grâce à «Los martes, orquideas» (1941). L’actrice réussit en quelques années son passage de l’adolescence à l’âge adulte et consolide sa position parmi les principales étoiles du cinéma argentin.

Elle est l’interprète de, entre autres, «Adolescencia» (1942), «El espejo» (1943), «La pequena Senora de Perez» (1944), «La Senora de Perez se divorcia» (1945), «Un beso en la nuca» (1946), «30 segundos de amor» (1947), «Vidalita» (1949), «La vendedora de fantasias» (1950), «De los ojos color del tiempo» (1952), «El amor nunca muere» (1955), «La picara sonadora» (1956), «En la ardiente oscuridad» (1958), «Sabado a la noche, cine» (1960), «La cigarra no es un bicho» (1964),…
 Elle est aussi la protagoniste de «Dona Francisquita» (1953) en Espagne.

Elle est en outre à quelques reprises la partenaire de sa sœur jumelle, Silvia, notamment dans trois films dont elles sont les vedettes : «Sonar no cuesta nada» (1941), «Claro de luna» (1942) et «Bajo un mismo rostro» (1962).
 Sa filmographie s’achève avec «Con gusto a rabia» (1965).

En 1968, elle se lance dans un programme télévisé, «Almorzando con las estrellas», bientôt rebaptisé «Almorzando con Mirtha Legrand», qui en fait une diva du petit écran.
 Cette émission à la longévité exceptionnelle fête ses quarante ans en 2008.

Pour être complet, ajoutons que, à partir de 1957, la comédienne se produit également de temps à autre au théâtre.

Marlène Pilaete