X

Marisa PAVAN (1932)

Marisa Pavan

icone

Marisa Pavan (née à Cagliari, Italie) part pour les Etats-Unis au début des années 50, suite à l’engagement de sa sœur jumelle, Pier Angeli, par la M.G.M.

A Hollywood, on ne tarde pas à la remarquer et elle débute à l’écran dans le second rôle féminin de «What Price Glory» (1952).
 Elle retourne ensuite en Italie pour être la protagoniste de «Ho scelto l’amore» (1953) avant de revenir aux U.S.A., où sa carrière de vedette se poursuit.

Elle est alors l’interprète de «Drum Beat» (1954), «Down Three Dark Streets» (1954), «The Rose Tattoo» (1955), qui lui vaut le Golden Globe du meilleur second rôle, «The Man in the Gray Flannel Suit» (1956), «Diane» (1956), «The Midnight Story» (1957), «John Paul Jones» (1959), au générique duquel figure aussi son époux, Jean-Pierre Aumont, et «Solomon and Sheba» (1959).

Après 1960, elle exerce plutôt son métier d’actrice au théâtre et à la télévision. Elle ajoute en outre le chant à la liste de ses talents.
 Au cinéma, à part une courte apparition dans « Le puits aux trois vérités » (1961), on ne la voit plus que dans deux films, tournés en France, où elle réside désormais, «L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune» (1973) et «Antoine et Sébastien» (1973).

Aujourd’hui, elle s’implique notamment dans la lutte pour la recherche thérapeutique contre la maladie d’Alzheimer à travers l’association U.R.M.A., dont elle est la présidente depuis plusieurs années.

Marlène Pilaete