X

Joanne WOODWARD (1930)

Joanne Woodward

icone

Joanne Woodward (née à Thomasville, Etats-Unis) débute son parcours d'actrice au théâtre et à la télévision.
 C’est d’ailleurs son travail dans ce dernier domaine qui lui permet d’attirer l’attention de Hollywood.

Elle débute à l’écran dans le western «Count Three and Pray» (1955) et est ensuite une des protagonistes du thriller «A Kiss Before Dying» (1956).
 Elle devient une star grâce à «The Three Faces of Eve» (1957), pour lequel elle reçoit l’Oscar de la meilleure actrice.

Par la suite, elle est l’interprète de, entre autres, «The Sound and the Fury» (1959), «The Fugitive Kind» (1960), «Signpost to Murder» (1964), «A Big Hand for the Little Lady» (1966), «Summer Wishes, Winter Dreams» (1973), «Philadelphia» (1993),…

Elle est également la partenaire de Paul Newman, son époux depuis 1958, dans «The Long, Hot Summer» (1958), «Rally ‘Round the Flag, Boys !» (1958), «From the Terrace» (1960), «Paris Blues» (1961), «A New Kind of Love» (1963), «Winning» (1969), «WUSA» (1970), «The Drowning Pool» (1975) et «Mr. & Mrs. Bridge» (1990).

En outre, son mari passe derrière les caméras pour la diriger dans «Rachel, Rachel» (1968), «The Effect of Gamma Rays on Man-in-the-Moon Marigolds» (1972), qui lui vaut le Grand Prix d’Interprétation au festival de Cannes, et «The Glass Menagerie» (1987).
 Il offre aussi un rôle à sa femme dans «Harry & Son» (1984), dont il est à la fois le réalisateur et la vedette.

Au début des années 70, elle renoue avec le petit écran, qui finit par prendre plus d’importance dans sa carrière que le Septième Art et qui lui donne l’occasion de remporter plusieurs «Emmy Awards».

Marlène Pilaete