X

Hilde JENNINGS ( ? / ?)

 

Hilde Jennings

icone

Hilde Jennings débute à l’écran en Allemagne en 1924.

Vedette de la seconde moitié des années 20, elle est l’interprète de, entre autres, «Wenn Menschen irren. Frauen auf irrwegen» (1926), «Die Kleine und ihr Kavalier» (1926), «Dirnentragödie» (1927), «Die Geisterzug» (1927), «Arme kleine Colombine» (1927), «Das deutsche Lied» (1928), «Sünde und Moral» (1929),…

Elle est en également une des protagonistes de la co-production tchéco-allemande «Afera v grandhotelu/Diebe – 10 000 Mark belohnung» (1928).
 Elle tourne en outre «Zwei Brüder» (1929) sous la direction du réalisateur d’origine russe Mikhail Dubson, dont elle devient l’épouse.

Elle suit celui-ci en 1930 en U.R.S.S. où on la revoit encore dans deux films, «Vesenniye dni» (1934) et «Bolshie krylya» (1937), dans lequel elle est à nouveau dirigée par son mari.
 Suite aux problèmes que rencontre cette dernière production avec le régime stalinien, Mikhail Dubson est arrêté et Hilde Jennings est expulsée du pays.

On perd ensuite la trace de l’actrice.

Marlène Pilaete